Taux d'exposition Gamme Dorval Asset Management – 17 mai 2019

Après la hausse soudaine des droits de douane américains sur les importations chinoises au début du mois, les investisseurs sont replongés dans les affres de la guerre commerciale. 

La Chine riposte graduellement mais fermement, d’abord par une petite remontée des droits de douane sur une partie des importations américaines (60 milliards de dollars), puis par une baisse du yuan qui devrait se poursuivre. Cette baisse du yuan s’accompagne d’une nouvelle période de sous-performance des marchés émergents (cf. graphique 1). 

Ce jeu destructeur ne fait évidemment aucun gagnant, mais il n’est pas certain que l’économie mondiale soit pour autant en passe de nettement s’affaiblir. La Chine souffre certes plus à court terme que les Etats-Unis – l’impact sur le PIB chinois pourrait atteindre 1% – mais il ne fait aucun doute qu’elle absorbera en grande partie ce choc par des mesures supplémentaires de relance monétaire et budgétaire. Aux Etats-Unis, l’impact, nettement plus modeste, est atténué par une baisse des taux à long-terme qui permet une bonne tenue de l’immobilier (cf. graphique 2).

Ces compensations, que l’on voit aussi à l’œuvre en Europe au travers de politiques monétaires et budgétaires plus accommodantes, permettent aux investisseurs de ne pas enterrer les perspectives d’une économie mondiale qui reste modérément dynamique, même s’ils se méfient d’avantage des valeurs les plus cycliques. Reste à connaitre l’étendue de la nouvelle offensive de l’administration américaine. L’intérêt politique de Donald Trump est de limiter les risques pour son économie, tout en maintenant une pression substantielle sur la Chine. La concrétisation, ou non, de la menace d’une extension du champ des droits de douane américains à l’ensemble des importations chinoises sera de ce point de vue un enjeu majeur, même s’il semble peu probable qu’elle intervienne avant la rencontre prévue entre Donald Trump et Xi Jinping à la fin du mois de juin. Mais il y a aussi à la question automobile, chère à Donald Trump. La menace de l’imposition par les Etats-Unis de 25% de droits de douane sur l’automobile européenne et japonaise a été repoussée de 6 mois.

Tout cela nous conduit à maintenir une exposition modérée au marché des actions, avec, pour l’instant, une réduction des paris les plus cycliques (pays émergents, petites valeurs).

Télécharger la lettre hebdomadaire en version PDF : Taux d'exposition Gamme Dorval Asset Management – 17 mai 2019

Laissez-nous vous offrir une découverte sur-mesure en nous donnant quelques précisions.

Choisissez votre profil